9cd234_b865de3b26f24153b7ff5337e5ca34c4Edito


 Par Valérie Cooreman et Nicolas Sancinito

 

Les temps consacrés à l'écriture commençaient à se faire rares pour les passionnés de musique et de mots que nous sommes.
Ainsi nous voilà, la passion vrillée au corps. Et ce n'est rien de le dire ! Car elle nous mène aujourd'hui, forts de diverses expériences artistiques en France et en Belgique, à créer Sounding Magazine, "La presse du son qui groove".

Sont-ce là des mots choisis au hasard ?

Pas de hasard chez Sounding ; nous vous en révélons le pourquoi, hic et nunc ! D’abord, il y a le son. N’est-il pas ce mot prodigieux et aussi vaste que le ciel ? Par opposition au bruit, il nous enveloppe de sa magie tonale et musicale, et fait appel à notre mémoire involontaire, délogeant ainsi d’ultimes frissons, et nous remémorant une plénitude ancienne...
Même dans le silence, le son résonne en écho à nos oreilles.

Il est tout à la fois : des mots, des poèmes, des musiques, qui forment cette alchimie sonore et inaltérable.

Dans ce flux, quelques inclinations nous donnent l’entrain : nous, Sounding, aimons les beaux mots, les textes poétiques, introspectifs, et les artistes dont la quête des mots dépasserait la volonté de conquérir les foules...

S’il est vrai que la langue de Lennon sonne particulièrement bien à l’oreille, le français porte une élégance et une musicalité propres que nous tenons à valoriser dans notre rubrique "Ces Mots Qui Enfièvrent".

Passons au groove, tout aussi essentiel. C’est un concept, du reste très bien défini par Richard Middleton (fondateur et rédacteur du journal Popular Music), qui marque "une compréhension du flot et de la texture rythmique, et souligne son rôle en produisant une sensation et une dynamique particulières au morceau. Une sensation créée par la répétition de trames rythmiques dans laquelle des variations peuvent avoir lieu"...
Pour un musicien, c’est une sensation indicible ; le groove lui insuffle une sorte de paix intérieure, ou état de grâce. Une souveraine béatitude que l’on pourrait rapprocher du swing en jazz, le duende en flamenco, ou le tarab en musique arabe...

Plaisir et délectation... L’émotion est à son comble : une communion des sens entre ce flot chaloupé et son interprète, qui permet d’exhaler l’âme dans le tourbillon de la musique et du rythme, et de la porter au firmament d’une ivresse artistique...

Mais l’expression la plus manifeste du groove ne serait-elle pas à aller chercher, tout simplement, dans sa traduction ? La rainure, le sillon, la cannelure... En peu de mots, l’empreinte aménagée dans le brut, afin qu’il flatte parfaitement l’objet ou le regard qui s’y déposera. Une acception littérale, certes, mais tant illustrative de l’enveloppe veloutée où se lovent nos pavillons, dès lors que l’habile sculpture de la matière sonore s’en fait l’écrin de volupté.

Le groove n’étant pas spécifique d’une tendance ou d’une culture, notre intention n’est donc pas d’offrir nos faveurs spéciales à un style musical en particulier. Pourvu que ça sonne et que ça groove. Alternative rock, indie rock, pop-rock, pop, trip-hop, new wave, funk, soul, jazz rock, neo-prog rock… se fondent dans notre ligne éditoriale.

Une palette sans fin de genres et de sous-genres derrière laquelle se cache, il faut bien se l’avouer, notre péché véniel : le rock progressif ! Disons que nous nous rallions à ceux qui, comme nous, revendiquent l’amour de l’alambiqué, de ces épopées musicales où nous emmènent voguer explorateurs et pionniers sonores, à la recherche de l’amalgame parfait entre mélodie et structure, et dont le seul combat au fil des ondes est de ne jamais sombrer dans les abysses de la cacophonie. "Ce qui ne crie me sonne !" nous clament ces fiers guère yéyés, ne doutant un instant qu’il leur sera pardonné si royal calembour... A nous d’espérer la même indulgence lorsqu’il nous paraîtra impératif de publier à son de trompe que Steven Wilson est un génie...

Alors Sounding, une autre brique dans le mur du son? Tss tss... S’il est question d’ouvrir grand nos oreilles à toutes les étiquettes et tous les bacs (sans nous limiter à nos contrées - voir notre rubrique "A la portée du Monde") c’est pour en prodiguer les pépites comme elles le méritent et les ravir tous autant qu’ils sont : musiciens chevronnés, déjantés, ou sur le carreau, épigones de King Crimson, de Michael Jackson ou de Kurt Cobain, nous, Sounding, aimons à les prendre pour exergue. Auteurs de ces merveilles, ils ne seront pas en reste. Le fruit de leur art étant l’aboutissement d’un parcours et d’une vision qui leur sont propres, ils se savourent à mesure que le contexte est révélé.

C’est pourquoi notre section “Interviews” leur confère, le temps de quelques paragraphes, de quoi planter le décor de ces heurs de la vie se changeant en bonheurs de l’ouïe.
L’introspection fait place à l’analyse dans la rubrique "Philosophies et idéologies d'artistes", qui développe in extenso la pensée d'un artiste, ses révoltes, son monde intérieur. Que de chemins tortueux à sillonner dans la psyché, de connexions neuronales à détricoter si l’on désire faire siennes, ne fût-ce que quelques instants, les exaltations spirituelles d’un Peter Gabriel ou d’un Roger Waters ?

Cette distinction s’étend, au sein de notre chronique "Hommages", aux artistes d’hier et d’aujourd’hui dont le renom fut bâti sur leurs qualités, mérites ou actions exceptionnels. Qu’ils aient embrassé une cause noble ou se soient illustrés au service du bien commun grâce à leur musique, leur popularité ou leur influence, Sounding mettra un point d’honneur à leur rendre "Hommages".

Ce devoir de mémoire, nous le destinons également à ceux qui ont eu toutes leurs chances sur les ondes, sauf celle d’y rester. Ces groupes établis ou simples "one-hit wonders" qui, après avoir signé une parcelle de la bande-son de nos vies, ne se rappellent plus aujourd’hui à notre souvenir qu’au gré des envies de nos programmateurs radio ou DJ. Que sont devenus les Neon Judgement, Audio Slave et autres Ultravox ? Notre segment "Nos artistes oubliés" leur est entièrement dédié – et si d’aventure, ils reprenaient la route de nos scènes ou de leurs studios, nous leur ferions une place bien méritée dans notre agenda des concerts et sortie d’albums auprès de leurs acolytes.

Loin cependant de nous limiter à la biographie ou l’actualité des grands pontes de la profession, nous nous faisons également défricheurs de talents aux fins de mettre en avant dans notre rubrique "Du nouveau son pour nos tuyaux" les artistes qui méritent une plus grande exposition.

Leur art, leur musique, et leur groove, sont le coeur de notre ouvrage.

It sounds like we're gonna have fun !

V & N